Echantillon Transition

///Echantillon Transition
Echantillon Transition 2019-01-18T08:35:29+01:00

Project Description

Transition

L’Arbre, son étonnante similitude avec l’homme

Certains disent que l’homme et l’arbre sont des frères. En effet, l’arbre a un squelette que nous appelons le cœur. Autour de ce cœur sans sève, dur et rigide, nous trouvons les parties vivantes, porteuses de liquides, enfermées dans l’écorce et protégées par elle. C’est un peu comme le squelette humain, dur et rigide lui aussi, qui supporte les autres parties du corps. Autour de notre squelette, il y a de la chair, des canaux, des organes, enfermées dans une enveloppe extérieure, l’épiderme.

Dans sa jeunesse, l’arbre ploie facilement. Dans son enfance, les os de l’homme sont flexibles, ils peuvent plier sans casser. Avec l’âge, le squelette de l’arbre perd beaucoup de sa souplesse. De même, une fois grandi, le squelette de l’homme devient de plus en plus rigide. Les racines permettent à l’arbre d’affronter les intempéries et de se tenir droit. L’homme et l’arbre ont tous deux besoins d’un régime équilibré pour être en bonne santé ; tous deux, de toutes sortes de façons, sont influencés par le milieu. Tous deux sont sujets aux assauts des virus, des bactéries et autres causes de maladie.

Réalisation du tableau « TRANSITION »

 Il faut rappeler que l’arbre absorbaient l’oxyde carbonique de l’air et dégageaient de l’oxygène pour purifier l’atmosphère afin que l’homme, qui devaient venir longtemps plus tard, pût respirer à son arrivée. C’est peut-être par accident que nous employons fréquemment des locutions comme arbre de vie et arbre généalogique. Mais cela est fort à propos, car sans l’arbre, il n’y aurait pas de vie humaine, donc pas de généalogie.

Je me suis inspirée d’une coupe microscopique de chêne grossie environ 125 fois. Je l’ai appelé « TRANSITION » en rappel au lien qui nous unit depuis toujours à l’arbre.

Contact

[contact-form-7 404 "Non trouvé"]